Yann Kersalé, Anne de Vandière

Yann Kersalé est un artiste plasticien qui utilise la lumière comme matériau d’expression, comme d’autres se servent d’un pinceau pour figurer leurs idées. Il choisit la nuit, lieu d’élection du sensible, comme terrain d’expérimentation. Il cherche, au travers d’éléments sociologiques, historiques, géographiques ou architecturaux spécifiques, une base de création pour en soustraire une thématique narrative. Jouant avec les règles, les conventions, il redessine un lieu, par son interprétation technique, mais avant tout sensible. 

Il crée ainsi des fictions lumineuses en milieu urbain, des parcours geo-poetiques dans la nature ou élabore ses propres lumières-matière. Depuis 40 ans, Yann Kersalé parcourt le monde et explore différentes formes de paysage, du crépuscule à l’aube.

1/ En phase concours, ou de conception, je vous fournis un synopsis correspondant à un projet lumière, constitué d’un titre, d’un texte et de dessins d’intention. (Cette intervention s’effectue sur la base d’un forfait d’honoraires qui s’adapte suivant le défraiement de l’équipe du concours).

2/ Si le concours est remporté et que le projet est en phase de conception plus avancée, je vous propose de rédiger à nouveau un texte d’intention et un descriptif sur les dėssins des sources de lumières que je préconise.

Je m’associe à ce moment là avec un bureau d’étude concepteur lumière. Il prend en charge jusqu’à la phase PRO la réalisation des plans de la nomenclature de matériel et de son chiffrage, comme requis par les études du projet. Je suis de très près la mission du bureau d’étude et valide les études avant la remise du dossier final. Dans le cadre de ces études, comme je l’ai toujours fait, j’organise avec le concepteur lumière ou le bureau d’étude, des prototypes à l’échelle 1 in situ, afin de valider les effets désirés et le matériel préconisé. Cela peut se faire sur un bâti existant ou sur un mock-up sur le chantier. Le choix de cette maîtrise d’euvre déléguée se fait évidemment en collaboration étroite avec l’architecte ou le promoteur.Le bet/concepteur lumière, aura des honoraires discutés au préalable avec eux et distincts des miens.

3/ Je serai présent en direction artistique lors de l’installation, en phase chantier, pour ajustements, si besoin et re-validation.Comme vous le savez, il est fort probable que l’installation lumineuse soit programmable sur différentes phases (variations, respirations, disparitions au cours de la nuit), d’où ma présence indispensable. Mes honoraires sont calculés forfaitairement pour chacune des trois phases jusqu’à lavalidation du rendu final.

J’aurais grand plaisir à continuer notre collaboration sous cette forme, si elle vous convient.